19/05/2016

 

MAISON X

 

MAISON ANGULAIRE

 

ETRE

 

La Maison X, comme toutes les Maison angulaires lui demande d’être, elle donne le ton au dernier quartier. Sa position au Milieu du Ciel de naissance fait que vers elle convergent les résultats potentiels de ses expériences précédentes. Cette Maison culmine, elle est la plus élevée dans le thème par rapport à la personnalité : son ascendant, et correspond ainsi à l’aboutissement des efforts qu'il a fournis pour trouver sa place dans le social. A ce niveau, il fait reconnaître au grand jour ses valeurs. Il est jugé pour les fruits qu'il produit. Si la Maison angulaire précédente la VII s’est vécue avec des manques, la Maison X se vit avec des limitations. Ses prétentions ne sont pas entièrement satisfaites s'il se heurte inexorablement au même écueil, son couple. Son accomplissement social est freiné, voire empêché par la non-conscientisation de l’origine du problème situé dans les Maisons I, IV, VII. Les Maisons forment un tout indissociable dont les phases sont inter dépendantes. La Maison X lui permet de concevoir et réaliser son ambition. Nous sommes sur l’axe du pouvoir par l’élévation sociale. En Maison X, il doit être capable de se tenir debout, d’être responsable de ses actes, et de décider souvent en solitaire. Dans cette Maison il devient un chef conscient de son pouvoir, un chef stable et responsable. La réalité (Maison X) prend le pas sur l’imaginaire (Maison IV). Il organise sa petite vie en fonction de ses possibilités réelles. Il passe au-delà des déceptions et vit ses idéaux. Seulement ce qu'il sait pouvoir faire à de l’importance, et il s'attache avec persévérance à le réaliser avec la plus grande concentration : c’est le résultat qui compte. C’est une Maison qui lui demande d’être et de réaliser « ici et maintenant ». Il lui est demandé de prendre possession d’un terrain dans le domaine social. Mais il faut que la Maison IV soit bien vécue, pour pouvoir vivre la X. Ne convient-il pas d’abord d’être un bon chef de famille avant d’être un bon patron ? N’est-on pas plus à l’aise dans sa fonction sociale lorsque le foyer (Maison IV) se vit dans une intimité harmonieuse ? La fonction de domination sur le social lui fait user tous les artifices du pouvoir, tels l’argent et les honneurs. La tonique de cette dixième Maison ne lui propose pas expressément une attitude dominatrice, mais l’affirmation concrète de ses potentialités. Ce nouvel exercice lui demande de s'intégrer dans un domaine ou d’autres individualités œuvrent pour la même cause. L’excès de domination découle d’un manque de valorisation dans les secteurs précédents qui ont pu ne pas être vécus pleinement. Cet axe IV-X correspond aux modèles parentaux, images miroirs indispensables pour croître. La Maison X lui renvoie l’image d’une réussite sociale qui ne peut se réaliser que s'il a assimilé sa contrepartie féminine ou masculine. Cette dernière est représentée par sa mère en Maison IV(pour un homme) et son père (pour une femme). La Maison X lui dévoile le modèle inconscient auquel il aspire. L’axe IV-X lui fournit la possibilité de vivre son foyer d’une manière satisfaisante à condition qu'il soit bien pourvu professionnellement et vice-versa. Accorder sa vie privée et sa vie professionnelle lui demande des facultés de concentration et d’adaptation peu communes.