22/05/2016

Mars est la planète associée au signe du BELIER, elle est le feu de la création, l'étincelle. On dit en astrologie qu'elle en a la maîtrise. Vénus et Mars forment un couple indissociable. Vénus ressent instinctivement ce qui est bon pour être, et Mars l’exprime en se mettant à son service. Mars se plie aux besoins de Vénus. Nous comprenons ici le principe extraverti de Mars, et introverti de Vénus. Ces deux planètes forment le couple yin-yang, réceptif-émissif, dont il faut tenir compte dans l’interprétation du thème. Mars s’interprète sur la base des valeurs vénusiennes, par rapport à celles que la personnalité accorde au Moi. Vénus et Mars sont des planètes personnelles qui expriment les besoins de l’être. Mars est la exprime la manière dont l'être va vivre physiquement sa sexualité, alors que Vénus est plutôt la façon dont on imagine celle ci. Ces modèles progressent de l’instinctuel au spirituel. Ces deux planètes nous renseignent sur la vie émotionnelle du sujet ainsi que sur sa capacité d’affronter ou de fuir l’expérience. On a coutume d’appeler Mars, »le Soleil de la personnalité » tant est fréquente la confusion qui se fait entre la personnalité et l’esprit. A travers Mars, l’énergie solaire se manifeste instinctivement, d’une manière impulsive, pour répondre à un désir ou à un besoin extérieur de l’Ego qui veut s’exprimer. Mars est l’expression physique de l’énergie solaire, elle exprime une volonté d’agir, la planète a le pouvoir de transformer le terrain sur lequel elle s’exerce, qu’il soit du domaine physique ou psychologique. Mars est trop souvent associée à la notion d’agressivité, elle peut l’être de par sa nature spontanée et ardente. Elle peut également s’exercer à réprimer ses instincts autant qu’à les vivre sauvagement. L’être évolué utilise cette planète avec sagesse. Elle peut être à la base d’une œuvre sociale pour servir une noble cause. Une même attitude peut déboucher sur le fanatisme qui est une mauvaise gestion de la volonté d’agir. La planète Mars n’est pas maléfique, c’est l’utilisation de l’énergie de la planète qui pose des problèmes. Cette interprétation témoigne d’une difficulté à se vivre d’une manière autonome et solaire. On a remarqué que cette planète virile est dominante dans le thème des sportifs, des militaires et des médecins. Elle pousse à la lutte pour survivre pour s’imposer. Elle expose souvent aux dangers, mais lorsqu’elle sert les écrivains, les musiciens et les peintres, elle devient un hymne à la vie. Vénus, déesse de l’amour, et Mars dieu de la guerre ont inspiré bien des âmes. Tout ce qui s’exprime, du geste le plus banal à l’action la plus efficace ou la plus grandiose, de la pensée fugitive au concept philosophique le plus élaboré, doit sa réalisation à l’énergie martienne. Mars participe à l’évolution technologique qui permet à l’homme de dominer la matière. L’être qui est dépourvu de la capacité d’utiliser l’énergie martienne est privé d’initiative, celle-ci étant le fruit d’une disponibilité énergétique. Mars rétrograde n’est pas extraverti, il n’a pas la spontanéité de l’action, par contrecoup, vénus est inhibée. Cet état n’est pas synonyme de faiblesse ou d’autodestruction bien que tout se passe à l’intérieur. Il est à remarquer que Mars Rétrograde refrène l’expression des instincts. Lorsque la fonction martienne n’est pas utilisée, surtout si la planète domine dans le thème, le natif n’a qu’une alternative soit l’autodestruction par auto-combustion intérieure soit l’agressivité par excès de tension.