17/05/2016

 

PLUTON

 

Pluton est la dernière des planètes du système solaire. La planète est associée à la mort dans le sens de «transformation RADICALE ». En astrologie, elle symbolise les forces instinctives, non encore intégrées, résidus d’un passé. La caractéristique de Pluton est d’ébranler l’individu sur ses bases qu’il croyait solides, en semant le doute dans l’esprit qu’il interpelle dans ses certitudes. Le socioculturel prôné par Uranus devient tout à coup dérisoire et inutile, la spiritualité neptunienne perd tout son intérêt. Il ne donne aucune réponse aux questions que l’on se pose, c’est le vide total, la nuit totale. Il sème le doute. Les choses établies se désintègrent et rien ne se présente en remplacement. Pluton fouille, nettoie, purifie. L’opération n’est jamais douce. Il est le symbole des profondeurs, il descend au niveau de nos propres ténèbres intérieures et nous oblige à rencontrer le dragon que nous traînons en chacun de nous. Pluton nous fait accéder à l’invisible, enfoui au très profond de chacun, afin d’y découvrir notre véritable nature spirituelle. Mais ce que l’on y trouve est souvent décevant. Sans pitié, Pluton arrache nos masques d’hypocrisie, nous met à nu en ne laissant passer aucune faiblesse. Si nous faisons obstacle à la transmutation, cette planète de la psychanalyse, dont le rôle est de libérer les instincts inhibés, peut entraîner vers le néant, le sadisme, le suicide, le déséquilibre total. Ces leçons demandent courage et humilité. Il convient d’abandonner l’orgueil lorsqu’on est confronté à ces périodes de grandes mutations, et surtout ne pas essayer de tricher avec la vie, car Pluton est exigeant et ne fait pas les choses à moitié. Pluton est synonyme d’authenticité, d’alignement intérieur, de soif de justice, d’exigence. Le propre de Pluton est l’extrême lucidité, une grande conscience et un esprit critique face à ce qui est vécu, sans pour cela donner la solution pour s’en sortir. Elle perturbe et dérange les conventions établies, elle choque les mœurs. On la qualifie d’immorale lorsqu’elle oblige l’homme à répondre à ses besoins vitaux, à lâcher ses tensions émotionnelles excessives. Tantôt elle prend la connotation de perverse et maléfique, tantôt celle d’initiation. Elle concerne aussi le pouvoir social, occulte, financier, sexuel, la recherche de la domination. Toutes ses phrases sont indispensables avant d’entrevoir l’espoir d’une initiation. Pluton est la planète de la grande purification finale. Elle prépare au grand saut. Pluton bouscule le protectionnisme et ne fait pas de sentiment. Elle remet en question profondément l’égocentrisme de Mars et de Vénus devenus trop personnels. Pluton aboutit à la négation de la vie lorsque les peurs inhérentes à Saturne n’ont pas été lâchées. Un vent de folie s’installe : où est le réel, ou est l’imaginaire, où est le moral, ou est l’immoral ? L’homme peut y perdre le sens des valeurs en ayant le sentiment d’être disloqué tant les points de repère disparaissent de sa vie. Pluton laisse l’homme dans le doute le plus complet.